fbpx

Rencontre avec Paula Haddad, auteure du livre « J’ai liké ton profil… Et j’aurais pas dû”

Portrait au vitriol des rencontres sur le net

Cela fait plus de dix ans que Paula Haddad écume les sites et applications de rencontres, et on peut dire qu’elle a tout vu et tout rencontré.
Journaliste, elle a décidé de partager son expérience et celle d’autres femmes et de livrer différentes anecdotes, qu’elle a pu vivre dans un guide de survie des rencontres sur le net.
Avec un ton humoristique, parfois sarcastique, mais toujours avec beaucoup de tendresse, elle décrypte le langage des hommes sur le web et décortique ces histoires vraies de rendez-vous manqués voire totalement ratés.

Du «e-boulet » au profil « fake », ces hommes qu’on aimerait ne pas rencontrer

Tout au long de son guide « kit de survie », Paula livre ses conseils aux femmes pour détecter le plus en amont possible, les « e-boulets » et les « fakes ».

Le « e-boulet » est l’homme qui sévit sur les sites de rencontres et qu’on aimerait ne jamais croiser. Parfait, en théorie sur la toile, il se révèle être un vrai désastre dans la réalité.

On peut repérer le « e-boulet » dans la vraie vie chez Carrefour Market, au rayon Plats surgelés, à partir de 19h30. Mais on le repère aussi facilement sur le web, quand le « e-boulet » change constamment de photo de profil : un jour acteur avec la photo d’une star, le lendemain, médecin sans photo.

D’autres signes peuvent également aider à les repérer :
– Celui qui dit avoir 20 ans, et qui en fait en a 20 de plus.
– Celui qui se prétend « intello », mais qui ne l’est pas du tout.
– Celui qui vous fait croire qu’il s’intéresse profondément à vous, mais qui n’arrête pas parler de lui durant tout le rendez-vous, le fameux « Moi, Moi, Moi »

Certains « e-boulets » sont indétectables à l’avance, et ce n’est qu’une fois, qu’on est face à eux, qu’on se dit : « Tiens, j’en tiens un bon ! »

On pardonnera aux « e-boulets » ceux qui photoshopent légèrement leur photo de profil. Bon, après tout, ce n’est que de bonne guerre. Par contre, on fuira comme la peste tous ces fakes profils :

– « Le fake western union » : numéro surtaxé made in Africa, avec branchement direct sur votre compte bancaire.
– « Le fake parano » : pas de photo sur son profil et faux nom pour éviter d’être repéré.
– « Le fake all inclusive : chez lui, tout est fake : son âge, sa photo, sa ville… »

Plus de sélection et des rencontres plus rapides : les conseils que Paula aurait aimé avoir avant de se lancer

Lorsque Paula s’est inscrite sur les sites de rencontres, la littérature concernant le dating était encore balbutiante, voire inexistante.

Paula Haddad aurait souhaité qu’on lui apprenne à être plus vigilante notamment dans la sélection des profils. Avoir recours à un service en ligne de rencontres tel que MatriMonline, à mi-chemin entre le site de rencontres, qui laisse la mainmise sur les choix des profils, la liberté et la rapidité d’Internet et l’agence matrimoniale traditionnelle, aurait été pour elle, beaucoup plus rassurant.

La sélection et la vérification des profils opérées par les équipes de MatriMonline lui aurait permis d’éviter de perdre son temps et de tomber sur des « fakes »

Le deuxième conseil que Paula aurait aimé avoir est de ne pas rester trop longtemps à converser en ligne avec une personne, mais de prendre les choses en main et de passer le cap de la rencontre réelle beaucoup plus rapidement.

« La rencontre, c’est comme le boulot : c’est full time job, cela demande de l’énergie et de l’investissement.»

« Aujourd’hui, sur Internet, il est facile de se faire passer pour quelqu’un d’autre, de gommer nos imperfections et de ne pas être toujours sincère, en minimisant nos petits défauts. Mais parfois, il y a une désillusion entre ce qu’on est et ce qu’on trouve.
Bien sûr, il faut se mettre à son avantage, mais tout est une question de P.R.O.P.O.R.T.I.O.N, car aucune histoire d’amour ne peut commencer sur un mensonge, il faut être sincère dès le début.

Aussi, « la rencontre, c’est comme le boulot : c’est full time job ». Elle demande de l’énergie et de l’investissement et si on est motivé : il faut s’en donner les moyens, car de belles choses sont à la clé.
Il faut les tenter. Dans les rencontres amoureuses, il faut savoir parfois aller doucement, prendre son temps et laisser faire la surprise de l’amour.

« Le site de rencontres est le point de départ de la relation et c’est à nous de faire le reste »

Voir L’interview :

photo de Paula Haddad

Paula Haddad, auteure de “J’ai liké ton profil…et j’aurais pas dû, sites de rencontres : le kit de survie”, ed. Archipoche : commander votre livre !

Partager :